Newsletter 17

Chers membres,

Il y a une semaine au moment de vous envoyer les traditionnels vœux de fin d’année, j’ai eu la stupeur d’apprendre l’assassinat de sang-froid par des islamistes radicaux de 17 personnes, journalistes, policiers et juifs .

Notre première pensée va naturellement aux familles de ces victimes, ainsi qu’ aux dessinateurs, intellectuels de haut vol, dont beaucoup de dessins faisaient rire mais qui, à la réflexion, portaient un message bien plus profond qui échappait à la majorité silencieuse.

Libertas n’est pas surpris de cette attaque, mais bien de sa violence extrême.Tout citoyen informé de l’existence d’un islamisme radical, de zones de guerre débridées au Proche et Moyen Orient, comprend que les dessins caricaturaux des symboles religieux (musulmans, chrétiens, juifs) heurtent de manière profonde les croyances établies. Les menaces répétées subies par les dessinateurs de Charlie Hebdo ont fini par lasser et la protection de ces citoyens s’est naturellement relâchée. Les services de la sécurité d’Etat connaissent depuis toujours la menace terroriste issue des milieux salafistes, wahhabites liés au djihad (voir rapports de la Sécurité d’Etat belge).

La « guerre » que les islamistes radicaux mènent contre l’Occident au sens large du terme trouve son origine dans une idéologie qui s’est développée depuis plus d’un demi-siècle. Ainsi que d’autres universitaires et spécialistes des questions islamiques, Libertas a analysé la problématique des sources de l’islamisme radical et l’a expliquée à de multiples reprises tant à la majorité silencieuse qu’aux représentants des cinq partis francophones de notre pays.

Libertas a fait des propositions aux candidats aux élections de 2014 afin de combattre cette idéologie qui s’attaque de plein fouet à la base même de nos démocraties : « Les Droits de l’Homme », issus des valeurs qui sont les nôtres.

Pour rendre hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo, Libertas propose que dans chaque hôtel un exemplaire des « Droits de l’homme » puisse se trouver sur la table de nuit : il apparaît en effet que ces droits sont largement méconnus et incompris tant des citoyens belges qu’étrangers.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce projet que porte Libertas.

Le Conseil de Libertas a décidé à l’unanimité et après réflexion de faire sien le slogan « Je suis Charlie » afin de montrer que la liberté d’expression est un élément clé de nos démocraties et fait partie intégrante des valeurs que Libertas défend .

Par contre, Libertas estime que le slogan «Je suis Charlie » ne signifie pas que notre association défend les messages de Charlie hebdo. En effet, Libertas défend le respect des personnes et par conséquent des croyances de celles-ci , tant qu’elles ne contreviennent pas aux « Droits de l’Homme ». Libertas n’approuve pas le contenu de messages violemment dénigrants au nom du respect, valeur essentielle du « Vivre ensemble ». Ceci reflète la pensée d’une majorité de citoyens puisque les ventes de Charlie hebdo ne dépassaient pas les 60.000 exemplaires.

Libertas estime que dans certains cas la Liberté prime le respect, car sans liberté pas de respect…nous maintenons « Je suis Charlie ».

Nous vous présentons nos meilleurs voeux pour 2015 et ferons le maximum pour défendre Liberté et respect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.