NEWSLETTER 25 : Analyser, comprendre, agir

Chers membres de Libertas,

L’actualité reste importante sur le thème du Vivre ensemble, objectif central de Libertas depuis 2011.

La guerre en Syrie et ses conséquences, les attentats et la crise des migrants, ainsi que les conflits sociétaux liés au choc des cultures tel que l’affaire du burkini nous ont forcé à étudier, lire et répondre à une multitude de questions de nos membres.

Ces interrogations nous ont confortés dans la pertinence de l’action de Libertas.

Votre association, de par ses statuts, n’a pas vocation à se plaindre, se lamenter et allumer des bougies à chaque attentat aussi dramatique soit-il.

La présence de musulmans en Europe occidentale est de l’ordre de 7%, ce qui signifie que sur 100 personnes, 7 sont de culture arabo-musulmane (Pew Institute). Un sondage  Ipsos récent met en évidence que la population pense qu’il y aurait 29% de personnes de culture arabo-musulmane en Europe. Ce constat démontre l’importance de l’imaginaire dans le choc des cultures qui entraine plus d’émotion que de raison.

Par contre, il est évident que l’islamisme et son corolaire le terrorisme islamique se développent de plus en plus. Malheureusement, ce n’est pas le nombre de ses adeptes qui est important mais la force de l’idéologie qui la sous-tend : nous n’avons pas affaire à des barbares, mais à des islamistes bien organisés dont leur logique a été forgée depuis 50 ans.

Libertas défend la démocratie et nos valeurs occidentales. On ne peut combattre l’islamisme que par les voies légales. Or, dans nos pays et dans le monde présent ce sont les hommes qui font les lois et non pas Dieu. Il est essentiel que les lois votées par nos représentants répondent au défi de l’islamisme radical qui veut influencer la société pour la mettre en conformité avec la Coran et la Tradition Prophétique (Sunna).

Le citoyen ordinaire est au cœur de la réponse, car c’est lui qui choisit ses représentants, nous sommes tous concernés et une bougie ne suffit pas.

Libertas par ses analyses, ses travaux et ses « 21 Propositions aux politiques et aux citoyens pour lutter contre le radicalisme » a pour objectif d’influencer nos futurs candidats aux élections de 2018 et 2019 afin que celles-ci soient discutées et approuvées.

Vous trouverez nos Rapport d’activités 2015 et 2016 qui détaillent nos contacts avec trois partis : MR, DEFI, CDH. Nous pouvons souligner avec plaisir le changement de cap du CDH par rapport à 2010 (Assises de l’Interculturalité) ainsi qu’en témoigne le courrier récent de son président Monsieur Benoit Lutgen : courrier du cdh - MR lutgen

Braine-l’Alleud , le 10 septembre 2016

Michel Annez

Président